Mon Safari En Afrique du Sud

  • Si vous recherchez la diversité de la faune et de la flore dans un pays qui se prète facilement aux excursions les plus excitantes, je vous conseillerais l’Afrique du Sud, le lieu le plus approprié à un Safari inoubliable qui vous fera découvrir des paysages magnifiques, teintés d’exotisme et de magie, bref, à ne pas rater !

 

  • Le mien était vraiment exceptionnel, car je l’avais payé cher et je me suis retrouvé dans une pickup au milieu de la savane sud-africaine, à la découverte d’une faune extrêmement protégée, et aussi d’une diversité d’espèces impressionnantes. Le problème, ce n’est pas la richesse d’une visite aussi agréable, mais la peur de chaque instant, en croisant le regard d’un éléphant ou d’un fauve plus ou moins excité par exemple…

 

[mgl_gmap lat = “-30.40799851175747” long = “29.617193499999964” zoom = “5” skin = “cartoon” ][/mgl_gmap]

  • Entre nous, je me tenais prêt à prendre la fuite à n’importe quel instant, et je n’avais aucune confiance en notre guide qui ne cessait pas de nous rassurer tellement il avait aussi peur !
    L’Afrique du Sud est bien connue pour l’abondance de ses parcs nationaux et de ses réserves naturelles éblouissantes, et c’est la raison pour laquelle un Safari Afrique du Sud est la meilleure idée pour profiter du pays et aussi du paysage.

 

  • Outre la faune et la flore, il faut souligner le caractère montagneux de ce pays d’Afrique australe, tellement il y avait tout autour de magnifiques montagnes, ainsi que d’immenses vignobles dont j’ai goûté la production !

 

  • En Afrique du Sud, l’effet de l’érosion est une touche artistique qui a adorablement sculpté les vallées du Sud du pays, l’endroit aussi où l’on retrouve les cours d’eau se trouvant près des célèbres falaises rouges et jaunes qui font la réputation du pays.

 

  • Si vous vous voulez découvrir l’Afrique du Sud dans son intimité la plus authentique, seul un safari digne de ce nom vous comblera parfaitement.

De belles vacances dans la France

blog de voyage en france
voyage Campings en France

 

  • Lorsqu’on décide de sortir ses bagages en quête d’un très beau séjour quelque part dans ce monde, on est toujours confronté au problème du logement et les contraintes qui y sont liées. Faut-il opter pour un hébergement dans un hôtel traditionnel où chaque service a un tarif, ou se laisser tenter par les résidences hôtelières en vogue en ce moment, ou bien louer carrément une belle villa près de la mer située dans la plus belle ville de France ; la dernière option me semblait plus avantageuse.

 

  • Si on cherche à louer soit une villa, un chalet ou une sorte de demeure qui a du caractère, on a vraiment l’embarras du choix. Par ailleurs les tarifs n’incluent que la durée du séjour en question, sans les suppléments comme c’est le cas avec la logique hôtelière traditionnelle.

 

  • Pour un très beau pays comme la France, avec son architecture variée et l’hospitalité de ses habitants, nombreuses sont les maisons avec du goût que l’on trouve pour la location durant les périodes de vacances.

 

  • Je me rappelle d’une commune ayant le nom de Caseneuve, située au sud, où j’ai pris une très belle villa entièrement équipée pour une semaine, non pas spécialement pour l’agréable ameublement qu’avait cette demeure, mais plutôt pour changer de l’air suffocante de la vie urbaine par une autre atmosphère bien plus saine à la compagne.

 

  • Pour un pays marqué par l’histoire de la paysannerie, une location vacances France est la formule idéale pour découvrir cet autre aspect de la magie française enracinée dans les compagnes et ses paysages champêtres.

***************************** Je vous conseille vivement de visiter  Camping La Sirène à Argelès sur mer  car J’ai passer des moment inoubliable la bas hors de ma visite en France Merci ******************

Faire du ski en France 2014

ski EN FRANCE

Tout mon entourage savait à quel point j’étais inconditionnellement attaché au ski et à la neige, et que toutes mes vacances autour du monde se focalisent essentiellement sur les merveilleuses montagnes neigeuses que comptent cette planète.

Mais, cette fois ci, je ne voulais pas me retirer plus loin que d’habitude et j’ai décidé, ainsi de fouiller encore plus dans la liste des stations de ski que compte le territoire français afin d’y passer mes vacances d’hiver. Je me suis finalement décidé pour les Pyrénées où se trouve l’excellente résidence Lagrange Prestige, une merveilleuse station que j’avais ratée toutes ces années passées.

Pour une location vacances dernière minute, il est difficile de trouver une disponibilité, surtout lorsqu’on décide de réserver vers la fin de janvier, et pour des vacances ski, c’est encore hyper compliqué.

En fin de compte, j’ai réussi à faire la réservation d’un superbe appartement au niveau de la résidence Lagrange, qui était une sorte de bâtiments agréablement aménagé qui dispose de tout le confort matériel que je recherchais pour ce séjour.

La région où je me trouvais était caractérisée par de splendides paysages montagneux autour de la résidence, et le plus agréable est que cette station est parfaitement adaptée à la randonnée à pied, sans avoir besoin d’un guide.

D’ailleurs à ce propos, le personnel de la résidence insistait pour que je sois accompagné par un des guides locaux, une mesure de sécurité surtout rassurante pour eux.

La balade n’a pas manqué de charme et les pistes de neige se prêtaient facilement au ski, d’ailleurs le guide était tellement impressionné par mes performances en la matière qu’on a dû faire une course lui et moi !

En rentrant à la résidence, rien de mieux qu’une petite séance de sauna afin de relaxer mes muscles engourdis par le ski.

Commune du Vauclin en Martinique

Commune du Vauclin en Martinique

 

  • Résolument tourné vers la mer Le Vauclin dont les vieilles maisons en bois peintes sont accrochées aux flancs d’ un petit morne abrite des Alizés, est le premier port de peche de la Martinique. Bien que l’on ait construit un marché aux poissons à deux pas , les badauds viennent encore sur la plage acheter auprés des pecheurs de retour : Langoustes, dorades et autres poissons encore fretillants jetés rapidement au fond de leurs gommiers

 

  • D’une superficie  d’environ 1 100 km², la martinique s’étire dans l’axe nord – sud sur environ 60 km. Son point culminant est la montagne Pelée. Ile de l’archipel des petites antilles, située entre l’île de la Dominique au Nord et l’île de Sainte-Lucie au Sud.Longtemps habitée par le Caraibes comme en témoignent les vestiges de villages precolombiens découverts au quartier Paquemar a 5 kms du Vauclin, cette region fut l’ une des dernieres colonisées par les Français.

 

  • La Martinique

    Egalement appelée « Madinina »la Martinique compte plusieurs centaines d’espèces différentes de plantes et de fleurs, éblouissement de la vue avec une multitude de couleurs : Anthuriums, Bougainvilliers, Roses de Porcelaine ( comme ci-dessus ), Hibiscus, Balisier. Toutes plus belles, les unes que les autres. Vous serez certainement impressionnés par la luxuriance des fougères, de la taille des arbres. Les plages de Martinique: Salines, Pointe Faula ( comme ci- dessus) vous surprendront par leur beauté.

[mgl_gmap lat = “14.674631070665406” long = “-60.82104721679684” zoom = “10” skin = “roadmap” ][/mgl_gmap]

Voyager à Madagascar une destination de rêve

Voyager à Madagascar

 

  • Quand on parle de voyager dans l’Océan Indien, un ensemble de destinations aussi féériques les unes que les autres vient à l’esprit : Les Seychelles, Maurice, La Réunion ou Mayotte. Il semblerait qu’il s’agisse d’une région touristique de prédilection. Madagascar, la plus grande de ces îles ferait-il exception à cette règle?

 

  • Madagascar et les îles suscitées ont été formés à partir de la dislocation de l’ancien continent initial de Gondwana. C’est ainsi que la flore et la faune de ces îles ont évolué en vase clos, en l’absence de tout contact avec les autres parties du monde. Pour Madagascar, l’isolement est renforcé par l’existence de climats aussi divers que cléments. Le concours de ces conditions a abouti à l’apparition et/ou à la conservation d’espèces endémiques. La faune Malgache présente ainsi une endémicité très élevée. A titre indicatif, on peut dire par exemple que les reptiles, pas même les serpents, ne sont venimeux. D’autre part, ne cherchez pas non plus les grands animaux des steppes et savanes comme le lion, l’hippopotame ou autre éléphant; Il n’y en a pas. Par contre, les Primates sont représentés par les plus proches parents de l’homme : les lémuriens. Ils sont très diversifiés et 80 % sont endémiques.

 

  • Voyager dans une destination à flore majoritairement endémique, très riche et très diversifiée Encore plus que pour la faune, la flore a échappé à toute influence externe, l’endémicité est donc plus élevée. Une famille entière de végétaux, celle des moracées, ne se rencontre qu’à Madagascar. S’il faut donner un autre exemple, citons le cas des baobabs où 78% des variétés rencontrées sont propres à Madagascar. L’endémicité est telle qu’un éminent Chercheur, le Professeur Rakoto – Ratsimamanga qui a créé un Institut de Recherche sur les plantes médicinales. Les résultats obtenus sont prometteurs. C’est ainsi par exemple qu’un médicament pour le traitement du cancer a été mis au point à partir de la Pervenche. Cette faune et cette flore sont réparties selon le climat, donc du milieu naturel

 

Voyager dans un milieu naturel unique

 

  • Madagascar, une île de l’Océan Indien, est séparée de l’Afrique sur 560 Km par le Canal de Mozambique. De forme allongée dans le sens Nord – Sud, l’île a 1.600 Km de longueur et 500Km de largeur. Madagascar vous permet de voyager sur une superficie de 587.000 Km² tout en vous fournissant un choix sur ses 5.000 Km de côtes dont la majorité est constituée par des plages où vous serez seul dans la majorité des cas. En fait avec ses 18 millions d’habitants, la densité de population est de 30 habitants au Km². L’île est encore relativement peu peuplée. Cette immensité qui vous est offerte a valu à Madagascar le qualificatif de l’”ILE CONTINENT”. En effet, abstraction faite du Continent australien, Madagascar constitue, de loin, la plus grande île de l’Océan Indien. L’épine dorsale, formée par un socle cristallin lui servant d’ossature, délimite quatre unités biens distinctes .

 

  • Lors de votre voyage à Madagascar vous visiterez la Côte Est, la Côte au vent humide est recouverte par des forêts sempervirentes dont les feuilles des arbres sont permanentes. Cette partie longe la côte par sa partie orientale et est séparée des Hautes Terres par des champs de failles qui parcourent l’Ile du Nord au Sud (Dans les régions de Beforona et d’Ifanadiana). Ces champs de failles se prêteraient particulièrement à la pratique du pare à pente, une activité encore peu pratiquée à Madagascar. En continuant vers l’est, on peut atteindre le canal des Pangalana : canal résultant de la jonction de plusieurs lagunes distantes de 5 à 10 Km.

[mgl_gmap lat = “-20.402294531660353” long = “48.25338434374999” zoom = “6” skin = “roadmap” ][/mgl_gmap]

  • Ce canal permet de voyager le long de la côte, de Mananjary jusqu’à Toamasina, en passant par Ambila et Vatomandry, sites touristiques encore mal exploités mais qui font le renom de l’Est malgache. La côte elle-même est farcie de sites aussi fascinants les uns que les autres. Les destinations les plus recommandées, en allant du Nord au Sud seraient les suivants : Au Nord, au niveau du Cap Masoala, ou la réserve du même nom. Situé dans une région à climat tropical, la réserve est très arrosée puisque les précipitations peuvent y atteindre 5mètres par an. On a une forêt luxuriante restée à l’état primaire, où l’action destructrice de l’homme ne se fait encore sentir. L’intérêt représenté par le site est si important, tant sur le plan touristique que sur le plan scientifique, que l’Allemagne a cru bien faire en créant sa réplique chez eux. L’île de Sainte Marie vous ouvre alors ses seins. Ile si féérique que les pirates et autres flibustiers datant l’ont adoptée comme repère. Outre les charmes qu’elle partage avec les autres destinations de l’Océan Indien, l’endroit représente le lieu de prédilection pour la reproduction des baleines à bosse. Viennent ensuite Fenerive Est et Foulpointe, lieux de villégiature comme la plupart des destinations Océan indiennes. Nous terminerons ce survol succinct des merveilles de l’Est malgache par Tamatave ou Toamasina. Premier port de Madagascar, Tamatave est le capital de cette région. Elle forme, même du temps de la colonisation, la porte d’entrée de Madagascar. C’est ainsi qu’on y trouve par exemple le premier Fort de Madagascar : le Fort Radama. De même, c’est à Tamatave qu’on a les premiers églises et temples, primeurs “christianisation” de Madagascar.

 

  • Les Hautes Terres où l’on peut spécifier deux saisons bien distinctes : chaude et humide du mois d’octobre au mois de mars, fraîche et sèche du mois d’avril au mois de septembre. Cette seconde saison peut être particulièrement froide avec des températures avoisinant parfois 0°C. On distingue deux formations montagneuses, celles de l’Ankaratra et de l’Andringitra et au Nord , l’Alaotra. Avec son lac très poissonneux, la région forme le premier grenier à riz de Madagascar. Vient ensuite la Région Administrative d’Analamanga. Avec Antananarivo, la capitale de Madagascar, on a différents endroits historiques, comme les douze monts sacrés ou le Palais de la Reine. Finalement, le Pays Betsileo s’offre à nous, avec ses rizières en terrasses et ses vignobles, premiers balbutiements de la viniculture malgache.

 

  • Les formations de la Côte Ouest sont adossées au socle cristallin qui descend progressivement, en faible pente des Hautes Terres vers la mer. Aux environs de la côte, le socle est recouvert par des alluvions formant une frange de vallée côtière encore appelée “baiboho”. Il s’agit de sols à limon particulièrement fertiles. L’alimentation hydrique des cultures est assurée par la remonté capillaire de la nappe phréatique. Le climat dominé par la sécheresse est favorable à l’installation de forêts caducifoliées (arbres à feuilles caduques). Citons la forêt d’Ankarafantsika dans la région de Mahajanga et celle des Mikéa au Nord de Toliary. Le socle cristallin subit un mouvement de surrection dont la résultante est le soulèvement des alluvions, et par conséquent le départ des eaux de la mer (régression marine) Les formations ainsi mises à nues sont à l’origine de la genèse de formations spéciales Comme les “TSINGY DU BEMARA” ou la “TABLE DE TOLIARA” il s’agit d’anciens bancs calcaires qui ont été soumis à l’action plus ou mois différentielle de agents de l’érosion. On peut également citer les “MASSIFS RUINIFORMES DE L’ISALO”; Il s’agit de grès d’origine sableuse (donc des formations continentales) qui ont été reprises par les érosions

 

  • Le Grand Sud Malgache, limité au Nord par le Tropique du Capricorne. Le sol a surtout une texture sableuse. Il s’agit de formations peu stables qui se prêtent aisément aux agents érosifs qui sont particulièrement agressifs dans cette région à cause de la rareté des pluies et de la présence de vents particulièrement fortes notamment les “TSIOKA ATSIMO”. On aboutit alors à un climat subaride, occasionnant l’installation d’une végétation appelée “BUSH XEROPHYLE” formée essentiellement par les plantes grasses et les épineux. A titre indicatif, le terme « ROY » à l’origine du terme “TANDROY” désignant la peuplade de cette région, signifie épine. De par l’insuffisance des précipitations et l’insuffisance des infrastructures d’arrosage, le problème qui sévit dans cette région, est la famine, connue sous le terme de “KERE”. La culture du sisal y est pratiquée à l’échelle industrielle. On rencontre également l’exploitation de gîtes minéraux tels que le mica brune (la Phlogopite) dans la région de Beraketa (Mine d’Apandradava). D’autre part, l’exploitation du charbon de terre (houille) de la Sakoa est actuellement en veilleuse.

 

 

 

  • Finalement, le QMM est en train de mettre en place l’exploitation de l’ilménite de la région de Fort – Dauphin
    Nous avons essayé de vous faire voyager à travers ce texte les destinations de rêve de Madagascar. Nous sommes sûrs que vous voulez en savoir davantage. Il est illusoire de vouloir connaître en mille mots un pays aussi vaste. Un avant goût a toutefois été lancé, dans l’espoir de vous voir très prochainement. Faites ce voyage. Nous vous le conseillons suivant les quatre itinéraires que nous avons présentés vous ne le regretterez pas car Comme dirait Lamartine : « La Nature est là qui t’invite et qui t’aime. Plonge-toi dans son sein qu’elle t’ouvre toujours. »